Galerie

Revendications AESH dans l’académie

Cette galerie contient 1 photos.

CR Rassemblement-Audience_AESH du 20-11-2019 Devant le rectorat le 20 novembre, rassemblement et audience.   CR 27 novembre AESH Audience à la DSDEN du Lot et Garonne le 27 novembre et convocations de quatre AESH le 21 novembre pour rappel au … Lire la suite

Galerie

Rassemblement devant le Rectorat mercredi 9 octobre

TOUS et TOUTES ENSEMBLES ! Mercredi 9 octobre à 14h devant le Rectorat de Bordeaux venons manifester notre colère et dénoncer nos conditions de travail. AESH nous sommes condamnés par l’Éducation nationale à la précarité à perpétuité et aux salaires … Lire la suite

Galerie

Cinquième jour de grève AESH à l’EREA

Cette galerie contient 1 photos.

Cinquième jour de grève pour les AESH de l’EREA de la Plaine à Eysines. Ce mouvement, largement suivi et soutenu par les personnels de l’établissement, marque la détermination et la colère des AESH face à des conditions de travail devenues inacceptables. Depuis … Lire la suite

Galerie

Deuxième jour de grève à l’EREA d’Eysines

Cette galerie contient 1 photos.

Mardi 1 octobre les AESH de l’EREA de la plaine à Eysines ont décidé la poursuite de leur mouvement de grève entamé  lundi 30 septembre. L’audience avec les représentants du rectorat n’a pas permis d’avancer sur leurs revendications. Nous avons … Lire la suite

Galerie

Grève à l’EREA d’Eysines

Cette galerie contient 1 photos.

Une nouvelle fois les conditions de rentrée pour les AESH sont difficiles et particulièrement cette année avec la mise en place de la « réforme » Blanquer  pour l’école inclusive et la nouvelle circulaire qui cadre l’emploi des AESH. Ces mesures, selon le … Lire la suite

Journée Nationale AESH du 15 Mai 2019

aesh33

Compte Rendu du rassemblement – audience du 15 mai 2019 à la DSDEN de Bordeaux

Nous étions une vingtaine ce mercredi 15 mai 2019 pour porter devant la DSDEN de la Gironde nos revendications pour les AESH. Si la mobilisation était un peu moins importante que lors de nos derniers rassemblements, la détermination et l’engagement ne manquaient pas pour tous ceux qui avaient fait le déplacement.

Alors que l’examen législatif de la loi Blanquer se poursuit et notamment le volet concernant les AESH, il nous semblait important de marquer notre opposition à une série de mesures qui ne vont absolument pas dans le bon sens. Cette journée de mobilisation s’inscrivait dans le cadre d’un appel intersyndical national que seule la CGTéduc’action33 avait relayé et porté dans notre département.

Nous avons été reçus en audience par le secrétaire général et des responsables du pôle AESH de la DSDEN.

Nous avons rappelé notre exigence centrale : un statut de la fonction publique pour une véritable reconnaissance du métier d’AESH. Lors de notre entretien nous avons insisté sur la précarité de la situation de nos collègues et la difficulté de leurs conditions de travail. Difficultés que les projets gouvernementaux avec la mise en place des PIAL ne feront qu’aggraver

 Pour information nos interlocuteurs nous ont confirmé l’arrêt des recrutements en contrat aidé et la transformation de l’ensemble des contrats de ce type en contrat AESH de droit public. Nous n’avons pas manqué de pointer la différence de salaire non négligeable entre les deux types de contrat et nous avons évoqué le cas de ceux qui souhaiteraient rester en contrat aidé (nos collègues proches de la retraite par exemple qui n’ont pas d’intérêt à basculer en CDD de droit public). Concernant les contrats aidés actuellement employés, l’ensemble de ceux ci se verraient proposer un contrat AESH de droit public. (Si vous êtes dans cette situation ne pas hésiter à nous contacter si vous ne voyez rien venir de la DSDEN)

D’autres aspects de nos revendications ont été abordés durant une audience où nous avons souhaité revenir sur certaines problématiques du métier d’AESH (faiblesse des salaires, la formation, les quotité horaires, la diversité des accompagnements, le temps de travail lié à l’accompagnement et notamment la concertation nécessaire avec les enseignants…).

.

Pour finir nous avons évoqué différents cas individuels qui rejoignent des préoccupations largement partagées comme :

Comme à chaque audience nous avons également porté des cas individuels pour un examen plus attentif de l’administration. Nous avons renouvelé par ailleurs notre demande concernant les personnels dont l’ancienneté dépasse largement les 6 ans et qui ne peuvent pas, selon l’administration, prétendre à un CDI (certains cumulent plus de 10 ans d’ancienneté).

 

 

Un rassemblement qui a donc marqué notre détermination à faire entendre la voix des personnels AESH. Notre action ne s’arrête pas là et nous devons convaincre nos collègues de la nécessité de poursuivre notre mobilisation.

Une certitude : c’est notre mobilisation et la visibilité que nous donnons à la situation des personnels AESH de l’Éducation nationale qui permettront de faire avancer réellement nos droits et conditions de travail.

aesh 47.jpg

Compte Rendu du rassemblement – audience du 15 mai 2019 à la DSDEN d’Agen

A l’occasion de la journée Nationale et Intersyndicale de mobilisation une délégation de
représentants syndicaux départementaux FSU, CFDT, UNSA, CGT Educ’Action (dont deux
membres du Collectif AESH CGT Educ’Action 47) a été reçue en audience par M.Michelli,
Secrétaire Général. Quelques collègues AESH ainsi que des Gilets Jaunes sont restés
rassemblés devant la DSDEN avant et pendant l’entrevue.
Nous avons dénoncé les pressions exercées sur les AESH qui souhaitaient participer à la
formation syndicale du 7 mai et qui ont dû y renoncer. Il nous a été affirmé que toutes les demandes avaient été acceptées par le DASEN en dépit des difficultés de fonctionnement liées à ces absences dans les établissements. Il a été demandé qu’une mise au point soit faite avec l’école Simone Weil d’Agen où il a été fait signer un document aux collègues spécifiant que 5 heures de formation professionnelle leur seraient décomptées en échange de leur participation au stage syndical du 7 mai.
Au sujet des PIAL: leur mise en place dans le Lot-et-Garonne à la rentrée 2019 ne concernera que des unités collège.Nous attendons la décision du recteur sur leur implantation à la rentrée. Aucune précision n’a été donnée quant à leur organisation pas plus que sur le recrutement, le rôle, le statut et la rémunération de l’AESH référent.

La formation professionnelle: une réflexion est en cours sur l’académie pour la mise en place de formations professionnelles spécifiques aux AESH; il a été suggéré que celles-ci soient incluses au Plan Académique de Formation en garantissant des lieux de formation pour chaque département afin d’éviter aux collègues d’avoir à se déplacer à Bordeaux pour y assister.
Concernant la formation initiale de 60 heures, la direction académique prévoit d’intégrer un module «Premiers secours».
La délégation a pointé le désaccord des collègues sur l’accès à un plein temps grâce à un
complément de travail sur le périscolaire :
– le secondaire n’est pas concerné
– certaines communes n’auront pas le budget nécessaire à ces embauches et devront
diminuer le nombre d’animateurs. Le risque de dérives de l’emploi des AESH vers un
travail d’animation existe bien. Nous avons fait remarquer que le travail des AESH n’est
pas l’animation.
– le fait d’un double employeur sera source de litiges en cas d’accident de trajet des
personnels par exemple.
– cette solution ne sort pas les AESH de la précarité: les collègues souhaitent voir évoluer leur métier par la création d’un véritable statut Fonction Publique, un seul employeur, des postes à plein temps, un salaire décent selon la grille de rémunération de catégorie B de la Fonction Publique (niveau Bac).
Mr Michelli nous a garanti une attention particulière des services académiques sur les distances domicile-travail. Nous avons insisté sur l’importance d’être attentif à l’éloignement entre établissements en cas de double ou triple affectation car beaucoup de collègues travaillent par demi-journées sur 2 établissements.
Nous avons demandé la prise en compte du temps de trajet entre établissements dans l’emploi du temps et avons fait remarquer que des collègues étaient contraint(e)s de déjeuner dans leur voiture par manque de temps.

Mr Michelli a précisé que tout était mis en œuvre pour que la rentrée 2019 s’effectue dans les meilleures conditions possibles, en référence au chaos de la rentrée 2018 (retards de salaires).
Les contrats sont actuellement en cours de signature.
Les nouveaux contrats AESH seront maintenant de 3 ans sans possibilité de demander des contrats moins longs (tous les collègues ne souhaitent pas s’engager aussi longtemps), la proposition étant à l’initiative de l’employeur et non du salarié.
Il n’y aura plus de recrutement PEC, seuls les contrats en cours resteront en poste jusqu’à leur terme.
Tous les sujets énumérés dans le cahier revendicatif élaboré lors de la journée de formation syndicale du 7 mai dernier ont été successivement évoqués, mais peu de réponses concrètes ont été apportées.
Le secrétaire général a néanmoins pris bonne note de toutes nos remarques et revendications.
Nous pouvons toutefois nous satisfaire de la mise en ligne d’un livret d’accueil AESH actualisé sur le site de la DSDEN 47, livret également mis à disposition des chefs d’établissements. Ce livret est très complet et évitera sans doute bien des litiges quant à l’encadrement de la fonction d’accompagnant et ses missions. Changement dès la rentrée 2019 : l’employeur des AESH MUT et CO sera le lycée Montesquieu à Bordeaux tandis que les AESH I resteront employés par la DSDEN. La gestion administrative restera assurée par la DSDEN.
La délégation a remis à Mr Michelli le cahier revendicatif signé par chacune des organisations syndicales en présence avant la clôture de l’audience.

Cahier des revendications remis : cahier de revendications AESH

Rassemblement DSDEN 6 février 2019 contre la précarité

Dans le Lot Et Garonne
AESH
Nous avons été à l’initiative d’une intersyndicale nationale qui appelle Mercredi 6 février à une journée de manifestation pour la reconnaissance du travail des AESH alors que le gouvernement communique sur le Handicap (Voir Communiqué Audience 4.02.19 et le Compte-rendu Audience du 4.02.19)
Et en Gironde :
Un rassemblement est organisé ce jour-là à 14H devant la DSDEN de la Gironde.(voir Appel rassemblement 6 fev 2019 DSDEN)
Soyons nombreux pour revendiquer une amélioration des conditions de travail, un véritable statut de la fonction public et des salaires décents.
Nous serons reçus en audience pour porter nos revendications et défendre les dossiers individuels de certains de nos collègues. 

Manifestons notre ras-le-bol

le mercredi 6 février à 14H devant la DSDEN de Bordeaux

                                                                ou à 14h devant la DSDEN d’Agen

Oui a un vrai métier ! Non à la précarité ! Non aux salaires de misère !

N’hésitez pas à communiquer ce mail aux collègues AVS-AESH, aux AED vie scolaire et aux Collègues sensibilisés à la situation des travailleurs pauvres et précaires de l’EN.

Par ailleurs, notre camarade Bernard Sarlandie siège au CDCA Formation Spécialisée pour les Personnes Handicapées-Commission Education /  Formation.

A ce titre des retours sur l’état des lieux seraient bien venus (Voir PJ CDCA-AESH)

Victoire pour notre camarade Pilar !

Screenshot_2018-07-12 Communiqué _ Victoire pour Pilar _11-07-2018 pdf

Personne n’avait la tête aux grandes vacances ce vendredi 6 juillet 2018 devant le rectorat de Bordeaux. Nous étions près de 80 manifestants pour dénoncer la précarité dans l’EN des AESH, enseignants, personnels de toutes catégories.

80 manifestants venus exprimer notre soutien à notre camarade Pilar, contractuelle d’espagnol en CDI, menacée d’une procédure de licenciement pour insuffisance professionnelle.
Un quart de siècle au service de l’Éducation nationale et il a suffit de quelques mois de difficultés pour que notre administration veuille condamner au chômage notre collègue. Quel mépris pour toutes ces années de travail ! Quel suffisance de la part du corps d’inspection qui peut balayer plus de vingt ans de pratique après avoir assisté à une ou deux séances de cours !
Accompagnée par un camarade du syndicat, Pilar a fait valoir son droit lors de la CCPA qui examinait son cas ce vendredi. Il n’y avait, pour nous, qu’une seule décision possible : l’abandon de la procédure de licenciement et la réintégration de notre collègue.

En colère et déterminés de nombreux collègues, des travailleurs d’autres secteurs se sont mobilisés en Aquitaine pour faire connaitre cette situation et en signant la pétition…


Aujourd’hui c’est avec un immense soulagement que nous apprenons que le rectorat renonce à la procédure qu’il avait initié : notre collègue est réintégrée comme nous l’exigions .

Cette victoire ne masque pas la situation des milliers de contractuels et de salariés en contrats précaires sous la menace permanente de perdre leur emploi. Nous poursuivons notre action militante pour la défense individuelle de nos collègues condamnés à la précarité à perpétuité. Notre revendication demeure la titularisation de tous nos collègues dans cette situation et la création d’emplois statutaires de la fonction publique pour tous.

En attendant nous venons d’obtenir pour notre camarade une victoire qui en appelle d’autres, contre l’arbitraire, pour le respect des droits des personnels.

 

le 11 juillet 2018

Communiqué de Presse

Contre le licenciement d’une enseignante,

Contre la précarité dans l’Éducation Nationale

La CGT Educ’Action organise un rassemblement

vendredi 6 juillet 2018 à 13H30

devant le rectorat de Bordeaux pour dénoncer la précarité

dans le service public de l’Éducation nationale.

Nous serons également mobilisés pour soutenir une enseignante contractuelle d’espagnol menacée de licenciement après un parcours professionnel de 24 ans.

24 ans de travail dans des collèges, des lycées professionnels, des lycées généraux et technologiques, dans différentes académies et départements, pour des remplacements ponctuels ou des postes à l’année, des affectations données de la veille pour le lendemain… Et il suffit, cette année scolaire, de quelques mois d’un dialogue difficile avec l’inspection et la direction de son établissement pour qu’une sanction définitive soit prononcée. Après un entretien d’à peine 1 heure dans les bureaux de la Direction des Personnels Enseignants (DPE), c’est 24 années de service balayées d’un revers de main et comme seule proposition du rectorat : le licenciement pour insuffisance professionnelle !

Ce projet de l’administration est inacceptable et nous serons  avec notre collègue pour l’accompagner lors de la Commission Consultative Paritaire Académique  des non-titulaires qui doit examiner, vendredi 6 juillet à 14H, cette demande de licenciement proposée par l’administration.

Nous appelons tous les personnels disponibles à venir devant le rectorat de Bordeaux vendredi 6 juillet à 13H30 pour la soutenir et exiger l’abandon de cette procédure inadmissible. 

Nous ne devons pas laissez faire cette injustice, ras le bol de la précarité et du mépris : notre collègue doit pouvoir continuer à exercer son travail d’enseignante qu’elle effectue avec engagement et professionnalisme depuis 24 ans pour l’Éducation nationale.

05 juillet 2018

Contact : 06 82 26 09 03

Franck Dole et Dominique Marchal pour la Cgtéduc’actionAquitaine.

Promotions 2018

promotions

promotion agreges

Vous pouvez consulter dès à présent les avis des chefs d’établissement et des inspecteurs sur i-prof.

Pour le suivi de votre promotion, compléter la fiche appropriée.

Accès à la classe exceptionnelle 2018:

Complétez la fiche de suivi pour l’accès à la Classe exceptionnelle

Accès à la hors classe 2018 :

Complétez la fiche de suivi HC

Capa des Adjènes

compte rendu

le compte-rendu de la CAPA des ADJENES qui s’est tenue le 13 juin.

déclaration à la CAPA ADJENES

Mutation ADJENES 2018

Avancement en AAP1

Avancement en AAP2

 

Résultats de la CAPA SAENES du 14 juin 2018

ATSS
 les documents relatifs à la CAPA des administratifs catégorie B qui a eu lieu hier

« En finir avec les précarités !… »

images-copie-10

Journée festive de débats et d’animations sur le thème:

« En finir avec les précarités !… »

Vendredi  06 juillet 2018 à partir de 9h.

Bourse du travail 1er étage 44 av Aristide Briand  BORDEAUX

dans le cadre de la formation syndicale CGT

inscriptions : Journée festive de débats et d’animations_en finir avec les précarités_ 2018

 

 

Galerie

Stage Syndical « Vie Scolaire »

Cette galerie contient 1 photos.

Compte-Rendu du Stage Syndical « Vie Scolaire » en direction des personnels de surveillance et d’éducation ( Assistants d’éducation (AED), pédagogiques et APS …) du 4 mai 2018. Lors de ce stage il avait été décidé une nouvelle réunion du Collectif « Vie … Lire la suite

Galerie

suivi de l’affectation des futurs stagiaires…

Cette galerie contient 1 photos.

Tous les lauréats des concours de recrutement des professeurs du 2nd degré seront nommés stagiaires au 1er septembre 2018. Ils participent obligatoirement aux opérations d’affectation qui se déroulent en deux étapes. Lors d’une première phase le ministère affecte les lauréats … Lire la suite

Galerie

Stage du Collectif AESH-AVS-EVS

Cette galerie contient 1 photos.

  Stage du Collectif AESH-AVS-EVS Mardi 12 juin 2018 à partir de 9h. Bourse du travail 1er étage Salle 105 44 av Aristide Briand BORDEAUX Stage AVS-AESH-EVS_ 12 juin 2018  invite à une réunion du Collectif AESH-AVS-EVS le Mardi 12 … Lire la suite

Stage de Formation Syndicale spécial « Compétences »

competences.jpg
Depuis des années, la logique des « compétences » se développe dans l’Education Nationale. Socle commun, livret de compétences, LSU, diplôme par bloc de compétence dans l’enseignement professionnel, la liste n’est pas exhaustive !…
Ces compétences n’arrivent pas par hasard et correspondent à une volonté portée par l’union européenne à la demande d’une fraction du patronat et instillée par les différents gouvernements dans l’EN. Ces logiques répondent à une conception managériale et de concurrence. Elles sont facteur de dé-professionnalisation, d’atomisation et d’individualisation, d’aliénation dans l’entreprise comme dans l’EN…
Quelles répercutions pour notre enseignement et notre profession, quelles réponses construire à cette logique et ces dispositifs ?
Nous vous proposons d’en discuter et d’échanger lors d’un 
Stage de Formation Syndicale spécial « Compétences »
 le jeudi 17 mai 2018 à partir de 9 H 
dans nos locaux à la Bourse du Travail à Bordeaux.
Attention, il y a urgence pour effectuer sa demande de congés pour Formation car elle doit être effectuée un mois à l’avance à votre supérieur hiérarchique : soit avant le 17 avril 2018. Mais c’est la période des vacances, par sécurité déposer la demande avant le 07 avril.

Stage Syndical « Vie Scolaire »

formation cgt

Un stage Syndical « Vie Scolaire » en direction des personnels de surveillance et d’éducation ( Assistants d’éducation (AED), pédagogiques et APS …)et ouvert à tous les collègues,  aura lieu le 04 mai 2018 à la Bourse du Travail de Bordeaux

Stage de Formation syndicale Vie Scolaire _ 04 mai 2018

 

Galerie

Mutation Intra

On parle toujours d’une mutation « à l’aveugle », mais là c’est le bouquet. Voir dossier page mutation

Non à la précarité ! Oui à un vrai métier!

Affichette Collectif AESH-AVS-EVS_ Appel au 07 février 2018

Le collectif EVS/AVS/AESH de la CGTéduc’action33 des précaires pauvres de l’éducation nationale appelle à un rassemblement

mercredi 07 février 2018

14h devant le Rectorat de Bordeaux

Nous crierons haut et fort que

 » Nous ne sommes pas des Bonnes ou Bons à tout faire »

« Nous en avons assez de nos salaires fictifs! « 

« Nous ne nous laissons pas faire et que nous ne lâchons rien! »

« Nous brûlerons Mr Carnaval pour nous faire entendre »

​L​’accompagnement du handicap  était un des axes de campagne du candidat Macron​, pourtant ​rien n’a vraiment bougé pour les milliers de salariés en contrats précaires (AESH ou AVS) qui travaillent dans les établissements scolaires. Une prise en charge sérieuse et effective des enfants porteurs de handicap à l’école nécessite un changement radical de politique de la part de l’Education nationale. Nous devons maintenant aboutir à la création d’un métier statutaire de la fonction publique. Il faut en finir avec une précarité insupportable et les salaires de misère.

Le collectif CGT AESH-AVS de l’académie de Bordeaux appelle donc à ce rassemblement, devant le rectorat de Bordeaux, le mercredi 7 février 2018 à 14H.

A cette occasion nous avons demandé une audience au Recteur pour lui faire entendre nos revendications. Dans l’immédiat nous exigeons des services de l’Education nationale une meilleure prise en compte des demandes des personnels : affectations, quotités horaires, prolongation des contrats, formation, salaires…. Faites nous parvenir vos demandes et problématiques particulières que nous relayerons à cette occasion.

Nous comptons également faire état de la situation des dizaines de nos collègues qui cumulent plus de 6 ans d’ancienneté mais se voient refuser la CDIsation au prétexte qu’ils ne rentreraient pas dans le cadre fixé par le ministère. Ainsi des AESH-AVS cumulent parfois plus de dix ans de contrats précaires et devraient encore patienter pour prétendre à un CDI ! C’est un scandale et si vous êtes dans ce cas contactez-nous pour qu’ensemble on soit plus fort ! Exigeons une prise en compte de la situation de nos collègues condamnés à la précarité à perpétuité !

Manifestons notre ras-le-bol le mercredi 7 février à 14H devant le rectorat de Bordeaux

Oui a un vrai métier ! Non à la précarité ! Non aux salaires de misère !

 

Dernières infos

demandez_les_dernieres_nouvelles
Vous trouverez ci-après deux documents pour affichage sur les panneaux syndicaux et diffusion auprès de vos collègues, ainsi que le compte rendu de la dernière réunion du collectif CGT Educ’Action33 AESH-AVS-EVS.

Le  premier document est le Bulletin elus_Cgtéduc’action Aquitaine_ qui fait le bilan des premiers groupes de travail concernant la mise en œuvre académique de l’évaluation et de l’avancement dans le cadre du PPCR et du Congé Formation Professionnelle.

Le deuxième est un document sur le Mouvement 2018  avec des liens sur le site national de la CGT éduc  pour  le mouvement interacadémique 1er et 2° degré, et ATSS.

Les inscriptions pour le mouvement inter académique 2018 se feront du 16 novembre au 5décembre. Les élus paritaires de la CGT sont là pour vous informer et vous aider dans la stratégie de vos vœux.Les élus seront présents à l’ESPE de Mérignac les vendredi 24 novembre et 1er décembre, où ils pourront discuter de vive voix et vous fournir le dossier de suivi au mouvement. Ce dossier national est en ligne.

Vous pouvez contacter les élu(e)s:

Guillaume Lafon au 06 46 82 68 47

Virginie Sere au 06 95 00 80 31

et     eluscapa.cgteduc@gmail.com


En lien aussi,« spécial mouvement 2018 » du PEF n°150 avec toutes les explications sur le mouvement du 1er,  2nd degré, ATSS …
.
.
.

compte Rendu de la réunion du Collectif CGT Educ’Action33 AESH-AVS-EVS

 du mercredi 8 novembre 2017

 

Une fois de plus notre salle de réunion était presque trop petite pour accueillir la trentaine de camarades et collègues qui s’étaient déplacés pour participer à nos travaux. A noter également la présence des animatrices des collectifs CGT des départements de la Dordogne et du Lot et Garonne venues partager leurs expériences avec les « girondins ». Pour la direction académique CGT Educ’Action la constitution d’un collectif AESH structuré dans chacun des départements de l’académie demeure un objectif prioritaire pour donner encore plus de poids à nos intervention en direction de cette catégorie de personnels.

 

Notre réunion a permis de faire un point sur la situation avec une rentrée marquée par la lutte contre la suppression de centaines d’EVS dans le département.  Notre rôle central dans la mobilisation  a montré l’importance de poursuivre la structuration du collectif et son audience auprès de nos collègues. Notre combat revendicatif contre la précarité dans le service public de l’Éducation nationale doit se poursuivre et la décision gouvernementale de suppression des contrats aidés EVS met plus que jamais d’actualité notre revendication de métiers statutaires  pour tous. D’ailleurs, le collectif veut demander des « comptes » en audience auprès du préfet.

Cette lutte a également démontré la nécessité de construire des mobilisations collectives d’ampleur, pour un rapport de force favorable à nos intérêts.

 

Afin de poursuivre notre activité revendicative nous avons prévu une prochaine réunion du collectif le mercredi 29 novembre 2017 au bureau 101 de la Bourse du travail.

 

avec pour objectifs :

–          La mise à jour de notre cahier revendicatif avec la définition de nos axes prioritaires.

–          L’élaboration d’un questionnaire à destination des personnels pour enrichir le lien entre nos revendications et les préoccupations de nos collègues.

–          La production d’un tract de présentation du collectif et synthèse de nos revendications pour diffusion dans les établissements et lors des journées de formation afin d’élargir notre audience auprès des personnels.

–          La mise en route du prochain bulletin du collectif pour parution en janvier 2018 (les propositions d’articles sont les bienvenues).

–          La planification de nos prochaines actions revendicatives.

réunion du collectif AESH/AVS/EVS

 le mercredi 8 novembre 2017
à partir de 14h30
à la Bourse du travail (bureau 101-102 1° étage)
à Bordeaux​ (44 Cours Aristide Briand).
evs
Notre colère est grande suite à la décision du gouvernement de licencier nos collègues EVS en contrats aidés en cette rentrée 2017. (voir les différents CR de mobilisations et de presse ICI). Nous ne pouvons accepter cette politique faite de mépris et de régressions qui accentue encore toujours plus la précarité. Trop de travail pour les uns, le chômage pour les autres! cela suffit . Les besoins existent et notre revendication centrale d’un vrai emploi sous statut de la fonction publique pour tous les personnels dont les AESH-AVS-EVS est d’actualité et comprise par beaucoup de salariés.

Donc de mauvaises nouvelles mais aussi des bonnes pour certain(e)s de nos collègues que nous avons accompagné(e)s dans leur démarche .
Mais nous sommes encore confronté(e)s à de mauvaises conditions​ ​et nous ne le supportons plus. Il y a encore trop de collègues qui subissent des décisions inhumaines et des injustices de la part de l’inspection académique.
Malgré toutes ces situations diverses, nous avons la même volonté d’agir et de ne plus subir.
Nous sommes peut être précaires et pauvres mais nous ne sommes pas fatalistes. Nous faisons et pouvons faire bouger les choses. Pour cela nous devons continuer à nous organiser. Nous devons connaître nos droits, les faire respecter et en acquérir de nouveaux. Nous luttons pour gagner une amélioration de nos conditions de vie et de travail. C’est le but de notre collectif d’être cette force collective et  en cette rentrée, nous devons renforcer cette dynamique. Ce combat a déjà porté ses fruits. Plus de 200 collègues ont obtenu satisfaction ( voir bulletin et actions passées sur le lien ICI ).

Nous proposons de nous retrouver pour bien organiser l’activité d​u collectif.
Nous devons donc continuer notre action, la renforcer et l’améliorer. Pour cela, il est primordial de débattre collectivement des revendications et des stratégies à mettre en place. Plus conscients et plus unis, nous serons plus forts.
Nous vous proposons d’aborder entre autres les questions suivantes :

Situation de la rentrée et problèmes rencontrés (postes, relations avec la dsden / les collèges employeurs etc…) et bilan des luttes.

Élaboration de nos questions et de nos revendications (Quotité de travail, CDI, formations, vœux d’affectation, remboursement de frais kilométriques, modalités d’évaluations, enveloppe de la DSDEN et nombre pour les exEVS vers AVS)

Mobilisation et Audience avec le secrétaire général de la DSDEN 33.

Lien avec les autres départements et construction d’une mobilisation nationale

Le bulletin d’information (hiver 2018)

Et tout ce que nous jugerons utile d’aborder…

Prévenez nous  de votre présence pour l’organisation de l’intendance (chaises, tables…). Chacun(e) peut amener à boire et… « petit four »
​Pour le Collectif,  Marine, Agathe, Vincent, Danielle … et les autres !

 

Compte-Rendu du rassemblement pour le maintien dans l’emploi des EVS devant le rectorat de Bordeaux le jeudi 14 septembre 2017

evs

Un début septembre bien maussade en Gironde pour des centaines de nos collègues EVS dont le quotidien est désormais rythmé par la recherche d’un emploi alors qu’ils viennent d’être débarqués de l’Education Nationale sans ménagement. Nous ne nous résignons pas devant cette situation scandaleuse comme la ​soixantaine de manifestants qui ce jeudi 14 septembre sont venus se rassembler devant le Rectorat de Bordeaux pour exiger le maintien dans l’emploi de l’ensemble des EVS.

Comment tolérer que des centaines de personnes pointent au chômage pendant que, dans les établissements scolaires où ils travaillaient, la charge de travail devient ingérable pour les équipes en place ? Qui va faire l’ensemble du travail administratif dans les écoles ? Qui va participer à la surveillance et à l’encadrement des élèves dans les établissements du secondaire ? Sans parler de la multitude de tâches annexes que réalisaient nos collègues dont l’emploi était loin d’être fictif ! Voilà les questions que la délégation a de nouveau posées lors de l’audience accordée à l’intersyndicale par les représentants du rectorat. Nos représentants CGT Educ’Action ont réaffirmé l’exigence du maintien de l’ensemble des EVS dans l’emploi.

Lors de l’audience plusieurs EVS ont témoigné de leur colère et de leur indignation. Une collègue, EVS depuis 2010, s’est entendue dire, trois jours avant la rentrée, « on n’a plus besoin de vous » sans plus d’explication avec le sentiment « d’être rayée d’un revers de main ». Une de ces collègues reprenant sur le « manque d’humanité » et la « violence avec laquelle elle avait été traitée ». Le parcours du combattant de la recherche d’un emploi a été aussi largement évoqué avec les questions sur « qu’est-ce que l’on va devenir ? » surtout lorsque à pôle emploi on considère que passé cinquante ans « on devient un problème».

Du côté de l’administration rien de neuf et nos interlocuteurs se sont bornés à répéter ce qu’ils nous avaient dit la semaine dernière (voir CR du 6 septembre)

Cette situation scandaleuse met, plus que jamais à l’ordre du jour, notre exigence centrale : Il faut en finir avec la précarité dans l’Education nationale ! La CGT Educ’Action revendique la titularisation, sans condition de concours ni de nationalité, de l’ensemble des salariés en contrats précaires et surtout la mise en place d’emplois statutaires de la Fonction publique pour tous les métiers qu’ils exercent.

Désormais se pose la question des modalités de la poursuite de notre action. Une réunion de l’intersyndicale doit se tenir la semaine prochaine afin d’en discuter. La CGT Educ’action continuera de défendre son point de vue contre l’attentisme et les illusions sur les discussions institutionnelles. Seul le rapport de force et une mobilisation massive des personnels peuvent permettre de faire reculer le gouvernement. Nous vous tiendrons au courant par mail des propositions qui seront faites.

Pour aller plus loin et continuer la construction de notre outil de lutte, le Collectif AESH-AVS-EVS de la CGT Educ’Action organise une réunion le mercredi 06 octobre 2017. A cette occasion nous ferons un point sur la situation afin de tracer des perspectives d’action pour continuer le combat pour la défense des personnels.

17 septembre 2017

Pour rappel de la situation dans le département vous trouverez en lien

– le compte-rendu de la mobilisation du 6 septembre à la DSDEN

– le compte rendu de notre audience à la DSDEN du vendredi 1 septembre

les deux communiqués de presse du 28 et 30 aout 

Et des infos médias:

Les Nouvelles de Bordeaux ; – TV7 à 1’30; – Sud-Ouest ; Rue89

Contact : 06 82 26 09 03

Marine, Vincent et les autres pour le Collectif EVS-AVS-AESH​

Franck Dole et Dominique Marchal pour la Cgtéduc’action33.

 

Compte-Rendu de la mobilisation EVS du 6 septembre et perspectives

mobilisation 6 septembre
Ce mercredi 6 septembre à l’appel de l’intersyndicale CGT Educ’Action-FSU-Unsa et de la fédération des parents d’élèves FCPE près de 200 de personnes étaient rassemblées devant la DSDEN de la Gironde pour protester contre le scandale du non renouvellement des EVS.

Enseignants du premier et du second degré, directeurs d’école, AESH nous étions aux cotés de nos collègues EVS licenciés sans ménagement à quelques jours de la rentrée. Notre mobilisation prend désormais de l’ampleur pour exiger le maintien dans l’emploi de nos collègues.

Une délégation a été reçue par le Secrétaire Général et la DRH de la DSDEN. Les représentants des organisations syndicales accompagnaient une dizaine de manifestants représentants plus largement la diversité des situations inacceptables que génère la suppression des contrats aidés dans les établissements scolaires.

La CGT Educ’action a fait part de sa détermination à obtenir le maintien dans l’emploi des EVS et plus largement la nécessité d’en finir avec la précarité dans l’éducation nationale. Les emplois des EVS ne sont pas des emplois fictifs ! Nous revendiquons la titularisation de tous nos collègues en contrats précaires et un plan d’embauche massif sous statut de la fonction publique.

L’audience a permis de mettre en lumière le travail indispensable des EVS. Dans le second degré avec principalement des fonctions de surveillance et d’encadrement et dans le premier degré comme appui irremplaçable du travail des directeurs.

Nous n’avons pu que constater l’absence de réponse de l’administration qui se borne à répéter qu’elle ne fait qu’appliquer une décision gouvernementale. Tout juste concède-t-elle, compatissante, regretter le caractère tardif de l’annonce et elle nous assure de « la préoccupation » du recteur qui compte réunir les EVS licenciés. Rien de bien clair dans une intention qui ressemble fort à une manœuvre pour diluer les protestations. L’autre « solution » proposée consiste à diriger les établissements vers le recrutement de service civique dont le Recteur veut multiplier le nombre  par 2. Toujours plus de précarité pour des propositions qui sont une mascarade et n’offrent pas de réponse à nos collègues licenciés et qui surtout ne permettront pas de pallier la disparition des EVS.

Désormais nous devons continuer et encore amplifier notre mouvement de contestation et faire converger toutes les initiatives pour faire reculer le gouvernement Macron-Philippe. Sa décision inacceptable suscite une large indignation qui fragilise son positionnement.  Dès le 12 septembre nous serons  en grève et dans la rue contre les ordonnances de la loi travail n°2 qui voudrait précariser davantage l’ensemble des salariés.

Ce matin vendredi 8 septembre à l’occasion d’une réunion intersyndicale (étaient présents le Snuipp, l’Unsa et la FCPE, les autres organisations ne s’étant pas déplacées) la CGT Educ’Action a proposé l’organisation d’une journée de mobilisation le jeudi 14 septembre avec un appel à la grève et un rassemblement devant le rectorat. Il faut désormais contraindre le gouvernement à revenir sur sa décision et obtenir le maintien dans l’emploi des EVS dans les écoles, les établissements scolaires et les services.

Les discussions se poursuivent entre toutes nos organisations pour déboucher, nous le souhaitons, sur un appel intersyndical.​


Lundi matin nous communiquerons les modalités du rassemblement et les signataires de l’appel pour le maintien dans l’emploi de nos collègues EVS.


Non au licenciement de milliers de nos collègues EVS !

Oui à des embauches immédiates et massives sous statut de la fonction publique pour nos collègues de travail en contrats précaires !

​8​septembre 2017

– Les Nouvelles de Bordeaux ; – TV7 ; – Sud-Ouest

Contact : 06 82 26 09 03

Marine, Vincent et les autres pour le Collectif EVS-AVS-AESH​

Franck Dole et Dominique Marchal pour la Cgtéduc’action33.

un rassemblement est organisé mercredi 6 septembre à 14h à la DSDEN de la Gironde.

banderole

La suppression des EVS en contrats aidés, décidée dans la précipitation à quelques jours de la rentrée, laisse de nombreuses écoles et établissements du secondaire dans une situation très difficile.

( Pour rappel de la situation dans le département  en lien

– le compte rendu de notre audience à la DSDEN du vendredi 1 septembre

l’article de presse de Rue89 qui rend compte de notre première mobilisation du mercredi 30 aout 2017

– et toujours  , les deux communiqués de presse du 28 et 30 aout )

Face à l’urgence, la riposte s’organise et des établissements seront en grève dès lundi pour exiger le maintien dans l’emploi de leurs collègues EVS.

Seule notre mobilisation collective peut faire bouger les choses et nous devons montrer notre détermination à ne pas laisser faire ce plan de licenciement injustifiable.

La CGTéduc’action a déposé un préavis de grève qui couvre tous les collègues qui veulent faire grève.

A l’appel de l’intersyndicale CGT Educ’Action et Snuipp un rassemblement est organisé mercredi 6 septembre à 14h à la DSDEN de la Gironde.

Faire converger les luttes, amplifier et élargir notre mobilisation peut permettre d’infléchir la décision du gouvernement et du ministère.

Pour la CGT Educ’Action la suppression des contrats aidés doit s’accompagner d’un plan d’embauche d’envergure et de la titularisation de l’ensemble de nos collègues. Nous devons en finir avec la précarité dans notre service public et ouvrir des postes statutaires pour tous les salariés de l’Education nationale en contrat précaire.

Tous ensemble mercredi 6 septembre à 14h devant la DSDEN de la Gironde pour exiger le maintien dans l’emploi des EVS.

Contact : 06 82 26 09 03

​Marine, Vincent et les autres pour le Collectif EVS-AVS-AESH​

Franck Dole et Dominique Marchal pour le secrétariat de la Cgtéduc’action33.

Mobilisation EVS (suite)

fcf744e59ab492808725a1b7058fa1

Lors de notre première mobilisation mercredi 30 aout à Talence (voir notre article du 30-08-17 et article rue 89) nous avions interpellé le DASEN de la Gironde et demandé une audience en urgence concernant la situation des personnels EVS. La CGT Educ’Action était reçue ce matin vendredi 01 septembre à la DSDEN par plusieurs responsables départementaux sous la direction du secrétaire général.

A l’occasion de cette entrevue, nous avons porté nos revendications concernant la suppression des contrats aidés EVS. En préambule, nos représentants ont exprimé la légitime colère des personnels qui n’ont appris que leur contrat se terminait que quelques jours avant son échéance. C’est un mépris inacceptable pour leur implication professionnelle et pour les équipes enseignantes dans les écoles qui vont devoir assumer le travail important qu’ils effectuaient. La CGT Educ’Action revendique le maintien dans l’emploi de tous les EVS. La suppression des contrats aidés doit obligatoirement s’accompagner d’un plan de titularisation et la mise en place de métiers statutaires de la Fonction publique pour toutes les missions qu’accomplissent ces personnels.

Nous avons étayé notre argumentaire avec les nombreux retours que nous avons reçus concernant les situations individuelles  de nos collègues et celles remontées par les directeurs et les écoles.

183 EVS sont concernés par la fin de leur contrat pour le premier degré en Gironde. Concernant nos collègues qui se retrouvent désormais sans travail, les perspectives pour nos interlocuteurs se limitent à une inscription dans les « viviers de recrutement » de personnels administratifs ou d’AESH du rectorat et de la DSDEN. De plus le rectorat envisage, courant septembre, de réunir l’ensemble des EVS qui ont perdu leur travail mais sans définition claire des objectifs de cette futur réunion.

Pour la CGT Educ’Action, seule maintenant, une large mobilisation peut permettre de modifier cette situation.

Nous devons envisager toutes les possibilités pour engager le rapport de force avec les autorités académiques et exiger le maintien dans l’emploi de nos collègues EVS

(Pétition, courrier, implication des parents d’élèves, grève…).

Une mobilisation doit se tenir dès la semaine prochaine. Nous vous communiquerons dès lundi les formes et le lieu de cette initiative après discussions avec les organisations syndicales qui souhaitent y participer. Ce rassemblement doit marquer notre détermination, rien ne bougera sans notre implication à tous!

Non au licenciement de milliers de nos collègues EVS !

Oui à des embauches immédiates et massives sous statut de la fonction publique pour nos collègues de travail en contrats précaires !

01 septembre 2017

Contact : 06 82 26 09 03

Franck Dole et Dominique Marchal pour la Cgtéduc’action33.

Galerie

Fin des contrats aidés !

Cette galerie contient 1 photos.

Même si la priorité est de maintenir les contrats aidés pour les accompagnants d’élèves, beaucoup de personnels précaires se retrouvent sans solution pour la rentrée. Précaires de l’Education Nationale en colère!! EVS, AESH, enseignants… nous étions une vingtaine ce matin … Lire la suite

Galerie

Non à la précarité ! Oui à un vrai métier ! Compte Rendu du rassemblement et de l’audience du 14 juin 2017 au Rectorat de Bordeaux

Ni l’approche de la fin de l’année scolaire, ni la chaleur étouffante de ce mercredi 14 juin 2017 ne pouvaient être de nature à nous décourager de venir une nouvelle fois devant les fenêtres du rectorat de Bordeaux à l’appel … Lire la suite

Le collectif EVS/AVS/AESH de la CGTéduc’action33 des précaires pauvres de l’éducation nationale appelle à un rassemblement


mercredi 14 juin 2017

14h30

devant le Rectorat de Bordeaux

Nous crierons haut et fort que

 » Nous ne nous laissons pas faire et que nous ne lâchons rien! »
« Nous avons des emplois
 avec un salaire fictif! « penelope

« Nous dénonçons cette situation et exigeons un vrai salaire, un vrai statut et un vrai emploi »

Nous devons poursuivre nos mobilisations pour la reconnaissance de notre travail et montrer au nouveau président de la République et à son gouvernement que nous sommes déterminés à poursuivre nos revendications

Pour dénoncer nos conditions de vie et de travail, nous devons continuer à nous rassembler, à nous entre-aider et à nous soutenir pour gagner ensemble. Nous devons obtenir la satisfaction de notre revendication centrale qui est l’obtention d’un statut de la fonction publique pour les AVS-AESH-EVS.

=> Création d’emplois statutaires de la fonction publique pour toutes les missions qu’exercent les AESH-AVS et les EVS

=> Titularisation de tous les personnels et l’abandon du recours au travail précaire.

=> Une formation digne de ce nom et l’obtention du diplôme DEAES pour tous les collègues ayant 2 ans d’ancienneté. 

Nous devons montrer au Rectorat que nous sommes mobilisés!

Nous voulons aussi porter fortement une démarche collective au sujet des quotités horaires : nous ne voulons plus bosser quelques heures pour des salaires de misère !!! Nous voulons plus d’heures de travail. 
Nous solliciterons le rectorat pour être reçu en audience et faire valoir les demandes des personnels pour des contrats de droit public avec des quotités horaires plus importantes pour tous ceux qui le souhaitent. Pour cela, une démarche collective relayée par notre mobilisation et le collectif, nous permettra de faire pression sur l’administration afin qu’elle prenne en compte sérieusement ces demandes. Nous porterons ainsi, l’ensemble des demandes réalisées par les collègues.

 N’hésitez pas à nous contacter pour participer à cette action.
 (voir le modèle de lettre​ à adresser à la DSDEN​)

Popularisons, dès maintenant, notre rassemblement mercredi 14 juin à 14H30 devant le rectorat de Bordeaux.

Lors de l’audience, le collectif AVS-AESH-EVS portera également, comme nous le faisons à chaque fois, les dossiers individuels. Si des collègues veulent se faire entendre et écouter par le rectorat, veuillez nous contacter afin de défendre au mieux vos requêtes.

Nos mobilisations et l’action du collectif CGT ont permis d’obtenir des avancées et la résolution de nombreux dossiers individuels. La médiatisation de nos actions a été également un moyen de faire connaître la situation des milliers de travailleurs en contrats précaires qui travaillent pour l’Education nationale (près de 4000 rien que dans notre académie).

Nous devons poursuivre dans cette voie et ne rien lâcher : Non à la précarité ! Oui à un vrai métier !

ET TOUJOURS EN LIEN : ​

Bulletin (hiver 2017)

« Fête de fin d’année ! »

imageimage2OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La grande salle Ambroise Croizat de la Bourse du travail de Bordeaux est réservée. Nous mangerons ensemble le midi.

Informez-nous de votre participation pour que nous puissions organiser au mieux cette réunion.

 

Préparez votre mutation intra

sans-titre

Calendrier du Mouvement intra-académique 2017

Ouverture du serveur SIAM

(résultats inter autour du 28/02/2017)

Du 14 mars à 12h au 27 mars 2017 à 12h – Saisie des vœux sur Siam

(20 vœux maximum)

Dépôt du dossier handicap à la DPE

Jusqu’au 29 mars 2017

Date limite de retour des candidatures à un poste spécifique académique

Jusqu’au 29 mars 2017

Édition par la DPE des confirmations des demandes et envoi par courrier électronique dans les établissements (attention aux vacances!)*

Le 27 mars 2017

Édition par la DPE des préférences d’affectation des TZR et envoi par courrier électronique dans les établissements de rattachement

Le 27 mars 2017

Date limite* de retour des confirmations et de toutes les pièces justificatives.

– Retour des préférences des TZR également

Entre le 29 mars 2017

Attention *: Des agents situés hors académie de Bordeaux ont rencontré des difficultés pour retourner les confirmations visées par les chefs d’établissements dans les temps (vacances, fermeture de l’établissement). N’hésitez pas à ontacter les élus CGT qui intreviendront auprès de la DPE !

Affichage des barèmes et éventuelles contestations par les candidats au mouvement

Du 30/03 au 27/04 2017

GT de vérification et de contrôle des Barèmes (n’oubliez pas de retourner votre dossier avant cette date)

Les 11 et 12 mai 2017

FPMA : Commission d’affectation des personnels certifiés, PLP, Agrégés

entre le 19 et le 21 juin

2017 (dates à préciser)

Demandes de révision d’affectation

Jusqu’au 30 juin 2017

Phase d’ajustement (TZR)

Du 16 au 19 juillet 2017

Téléchargez le dossier de suivi syndical : Dossier intra 2017-CGT BORDEAUX

Audience au Rectorat pour les EVS/AVS/AESH le 15 février 2017

Images intégrées 3Non à la précarité !             Oui à un vrai métier !

Cette nouvelle manifestation contre la précarité et la pauvreté de travailleurs de l’Education nationale entendait poursuivre notre combat pour la défense des droits des personnels et la reconnaissance d’un métier statutaire de la fonction publique pour les missions d’EVS/AVS/AESH. Notre objectif central demeure l’abandon du recours au travail précaire et sous payé et donc la titularisation sans conditions de tous les personnels AESH-AVS-EVS avec un statut de la fonction publique.

 

Nous étions une cinquantaine devant le rectorat de Bordeaux pour un rassemblement dynamique et revendicatif. Des membres du collectif, des personnels AESH, AVS, EVS, des syndiqués enseignants CGT Educ’Action, nous étions tous devant le rectorat pour dénoncer le scandale de la précarité qui nous concerne tous. Chansons, slogans et masques de Pénélope comme clin d’œil à l’actualité pour dénoncer un travail réel mais un salaire fictif !

Nous avons donc scandé :

 « Nous n’sommes pas des Pénélopes , Nous avons un vrai emploi , Assez, assez de nos salaires fictifs…

Précarité, y en a assez ! » [Lien vidéo].

Nous avons aussi improvisé une séance de calcul mental : 1 millions d’euros de rémunération de travail fictif représente près de 130 ans de difficile travail pour un(e) AVS-EVS à 650 euros par mois !!…

Plusieurs médias se sont faits l’écho de notre manifestation destinée à populariser nos revendications et la situation indigne de milliers de personnels du Service public de l’Éducation nationale. Comme les radios RFM, ARL ou encore [France-Bleu-Gironde ] avec deux interviews audio et  le journal  [Sud-Ouest ]

 

La CGT Educ’Action entend poursuivre l’ensemble de ses initiatives en lien avec le collectif AESH-AVS-EVS pour la création de métiers statutaires de la fonction publique pour tous.

 

Lors de l’audience nous avons axé notre intervention autour des points suivants :

 

En introduction le rappel de notre revendication : des métiers statutaires de la fonction publique pour toutes les missions qu’assurent les personnels AESH-AVS-EVS et la titularisation sans condition de tous.

 

Nous avons demandé :

 

Un état des lieux chiffré de l’emploi AESH-EVS dans le département (répartition, types de contrats…) et dans l’académie. Il ressort de cet état des lieux que les contrats aidés restent majoritaires excluant ainsi une grande partie des personnels de la possibilité de pérennisation de leur emploi via la CDisation : 1371 AESH (droit public) pour 2230 AVS en CAE-CUI pour seulement 356 AESH en CDI. (voir détail des chiffres sur le document du rectorat).

 

L’abandon immédiat de toute annualisation des contrats CAE-CUI (par exemple 26H payées 20H).  Si la modulation du temps de travail est possible, l’annualisation elle n’est pas « réglementaire » reconnait le secrétaire général de la DSDEN. Ainsi il n’est pas possible de faire travailler un collègue en CAE-CUI en contrat de 20H, pendant 26H semaine au prétexte qu’il devrait rattraper les congés. N’hésitez pas à nous contacter si vous subissez ce genre de situation. Nous avions argumenté et porté le refus de cette disposition depuis plusieurs mois et à chaque  rassemblement. Nous actons le recul du rectorat de Bordeaux qui prétendait que cette pratique était légale et qui pensait même la généraliser à l’ensemble des CAE-CUI.

Pour l’ensemble des personnels qui le souhaitent et en l’adaptant aux contraintes de l’organisation pédagogique du suivi des élèves pour les AESH, l’augmentation des quotités horaires. Immédiatement un minimum de 24H par semaine pour aller au temps plein à la rentrée.

A cette occasion nous avons une nouvelle fois dénoncé avec force la faiblesse des rémunérations qui maintiennent de nombreux collègues dans des situations financières difficiles. Les représentants de l’administration se retranche derrière l’existence d’une grille indiciaire bien qu’elle ne concerne qu’une petite partie des personnels et surtout que cette grille reste sur des bases de rémunération scandaleusement faible.

Pour le rectorat la possibilité d’augmentation des quotités horaires peut être demandée par les personnels et un examen attentif sera fait, nous vous invitons donc à faire la demande auprès de la DSDEN de votre département. N’hésitez pas à nous le faire savoir.

 

Les entretiens professionnels doivent se transformer en rendez-vous de suivi de carrière dès le début de la 6° année. Cela permettrait aux personnels de mieux se projeter vers la CDIsation. Le rectorat s’engage à mieux anticiper ces situations en précisant que la demande de CDIsation doit être faite par les AESH qui remplissent les conditions. Pour les CDIsation de la rentrée 2018 un calendrier des entretiens sera proposé dès le mois de juin par la DSDEN de la Gironde.

 

Des possibilités de vœux d’affectation et de mouvement pour les AESH. Après plusieurs réclamations dans les rassemblements, la DSDEN semble vouloir étudier la possibilité d’une plateforme en ligne qui permettrait la formulation de vœux par internet. Là aussi nous surveillerons l’application effective de cet engagement.

 

Sur le droit à la formation : Nous faisons le constat d’un manque de lisibilité des droits pour les personnels et le fait que la formation à destination des contrats de droits privé n’est ni diplômante ni qualifiante.

Sur le nouveau diplôme DEAES, nous avons questionné le rectorat sur la possibilité de passerelles, d’équivalences, de VAE pour les personnels. Pas de réponse tant le nouveau dispositif semble avoir été bati dans l’improvisation la plus totale. Nous avons rappelé notre exigence d’un diplôme de niveau bac et la reconnaissance de l’expérience professionnelle pour tous les AESH-AVS en poste.

 

Notre questionnement sur le remplacement des personnels absents est resté sans réponse puisqu’il n’existe pas, ce que nous revendiquons, de personnels pour les assurer.

 

Sur la situation des EVS maintenus dans la plus grande précarité par le choix exclusif de contrats CAE-CUI l’administration explique qu’il n’y a pas de postes de personnels administratifs dans les écoles. Nous dénonçons ce choix alors que les besoins existent, il est impératif de revoir là aussi le choix de la précarité sans alternative.

 

Demandes individuelles de l’audience

 Comme lors de chacune des audiences nous avons porté à l’attention de nos interlocuteurs différents dossiers individuels qui méritent un examen particulier.  Nous suivrons attentivement la résolution de ces situations

 

L’action du collectif CGT a fait évoluer favorablement le traitement par les services de la DSEN de certaines de ces questions et aussi plus de 200 dossiers. Nous devons poursuivre la mobilisation des personnels pour la défense de leurs droits, pour continuer à dénoncer la précarité et médiatiser la situation des personnels.

Prochainement, le 16 mars 2017, nous organisons une journée de formation syndicale « Connaître ses droits, Défendre ses droits, Conquérir de nouveaux droits »

 

Nous ne sommes pas des Pénélopes !

Le collectif EVS/AVS/AESH de la CGTéduc’action33 des précaires pauvres de l’éducation nationale, appelle à un rassemblement

mercredi 15 février

à 14h30 devant le Rectorat de Bordeaux

Notre mot d’ordre sera:

« Nous ne sommes pas des Pénélopes« 

« Nous,nous avons des emplois réels mais nos salaires sont fictifs! »

« Nous dénonçons cette situation et exigeons qu’enfin nous ayons un vrai salaire,

un vrai statut et une vrai emploi »

Pour illustrer notre colère, nous invitons tous les participants à arborer  un masque de Pénélope Fillon devant le rectorat (fourni gracieusement…).

penelope

Nous ne devons pas nous laisser faire et montrer au Rectorat que nous ne lâchons rien! Pour dénoncer nos conditions de vie et de travail, nous devons continuer à nous rassembler, à nous entre-aider et à nous soutenir pour gagner ensemble. Nous devons obtenir la satisfaction de notre revendication centrale qui est l’obtention d’un statut de la fonction publique pour les AVS-AESH-EVS.
Nous appelons largement l’ensemble des personnels AESH-AVS-EVS mais aussi enseignants et parents d’élèves à se joindre au rassemblement pour une prise en compte effective de l’accompagnement du handicap à l’école.
A cette occasion nous avons demandé une audience pour régler les nombreux problèmes : Lors de l’audience, le collectif AVS-AESH-EVS portera également, comme nous le faisons à chaque fois, les dossiers individuels. Si des collègues veulent se faire entendre et écouter par le rectorat, veuillez nous contacter afin de défendre au mieux vos requêtes.

Le Collectif AVS-EVS-AESH de la CGT éduc’actionAquitaine

– le tract d’appel mail-rassemblement-15-fevrier_avs-aesh-evs_12-02-17

Bulletin (hiver 2017)

Et toujours à consulter ICI, les actions passées et divers documents du Collectif AVS-AE

AVS, AESH, EVS, tu n’es plus seul,

ensemble nous sommes une force et nous avons des droits.

Connaître ses droits, Défendre ses droits, Conquérir de nouveaux droits.

Stage du Collectif AESH-AVS-EVS

Jeudi  16 mars 2017 à partir de 9h.

Bourse du travail 1er étage Salle 105  44 av Aristide Briand  BORDEAUX

ATTENTION URGENCE : Pour vous inscrire au stage et en faire la demande auprès de votre supérieur hiérarchique, vous devez le faire avant le 16 février 2017.

Modalité d’inscription 

 

Galerie

AESH-AVS-EVS

Les mobilisations du Collectif AESH-AVS-EVS et des collègues a permis que nous obtenions des avancées pour nombre d’entre nous. Mais la situation reste difficile : Précarité, pauvreté, mauvaises conditions de travail sont notre lot quotidien … Le Rectorat cherche toujours à faire … Lire la suite

Galerie

Préparez-vous pour le passage à la Hors-Classe

Cette galerie contient 1 photos.

Chers collègues Malgré le changement que va impliquer la mise en place de la PPCR (mais aucun décret n’est encore paru), la CAPA de hors-classe 2017 est maintenue dans ses anciennes modalités. Vous trouverez dans vos établissements la circulaire et … Lire la suite

Galerie

Le 12 octobre devant la DSDEN 33 !

La mobilisation du Collectif AESH-AVS-EVS et des collègues a permis que nous obtenions des avancées pour nombre d’entre nous suite au rassemblement de juin dernier. Mais la rentrée des EVS/AVS/AESH reste difficile : Précarité, pauvreté, mauvaises conditions de travail sont … Lire la suite

Galerie

Pour un état d’urgence social !

Cette galerie contient 1 photos.

Après cinq ans de présidence voilà l’heure du bilan pour François Hollande. Même si les attentes étaient mesurées en 2012, le discrédit du pouvoir en place est aujourd’hui profond tant la politique menée par le président de la République et … Lire la suite

Défense des précaires devant le Rectorat

AVS AESH juin 2016

Nous étions une cinquantaine rassemblés pour, une nouvelle fois, dénoncer la précarité de ces milliers de personnels qui travaillent pour l’Education nationale. Nous étions motivés et avons criés notre colère face au mépris du gouvernement et de l’EN.

(voir la suite)

Galerie

Halte à la criminalisation de l’action syndicale !

Après des mois de contestation sociale et face au rejet profond du projet de loi travail le pouvoir choisit l’escalade et la surenchère contre notre organisation syndicale justement identifiée comme un des acteurs les plus déterminés à obtenir son retrait. … Lire la suite

Mouvement intra

drapeauCher(e)s camarades,

Le mouvement intra-académique commencera le 24 Mars prochain avec l’ouverture du serveur SIAM.

Le Dossier intra 2016 à nous renvoyer soit par mail soit par courrier avec toutes les pièces justificatives (celles que vous aurez renvoyées au rectorat).

Pour celles et ceux qui déposeront un dossier médical, il faut impérativement remplir l’annexe 8 et nous contacter car nous vous défendrons lors du groupe de travail sur la validation des dossiers médicaux entre le 13 et 17 mai (bien évidemment nous vous garantissons la confidentialité de votre situation).

Vous pouvez nous contacter soit directement par téléphone (06 46 82 67 47 ou 06 95 00 80 31) soit par mail (eluscapa.cgteduc@gmail.com). Vous pouvez aussi nous rencontrer au bureau 101 de la Bourse du Travail de Bordeaux le mercredi ou le vendredi (prenez rendez-vous avant).

N’hésitez pas non plus à solliciter les responsables syndicaux de vos départements qui peuvent avoir une vision du terrain complémentaire à la nôtre pour élaborer vos vœux.

Ensuite, les élus travailleront en groupe pour vérifier votre barème et vous conseiller pour affiner votre stratégie de vœux.

Fraternellement,

Eric Fernandez et Guillaume Lafon, Virginie Serre pour le Collectif des élu(e)s paritaires CGT Educ’Action Aquitaine

Galerie

Tous ensemble le 17 mars

Appel Grève et mobilisation du 17 mars

Stage syndical de formation AVS EVS AESH

AVS tu n’es plus seul(e), ensemble nous sommes une force et nous avons des droits.

Connaître ses droits, Défendre ses droits, Conquérir de nouveaux droits.

Stage du Collectif AESH-AVS-EVS

Jeudi 07 avril à partir de 9h.

Bourse du travail Salle 105 44 av Aristide Briand BORDEAUX

Même sur le temps de travail, tu as le droit de te réunir.

La demande de Stage_Connaitre-défendre-obtenir de nouveaux droits _ 07-avril-2016 doit se faire avant le 08 mars 2016 .

formation cgt

 

Consulter aussi la page AVS EVS AESH

Mobilisation AESH-AVS-EVS

MOBILISATION GÉNÉRALE :
AVS/AESH/EVS/ENSEIGNANTS/PERSONNELS/COLLÈGUES/FAMILLES

Le Collectif CGT Educ’Action AVS/EVS/AESH appelle à un rassemblement devant le rectorat de Bordeaux le mercredi 10 février 2016 à 14H.
Nous devons imposer le respect de nos maigres droits et en gagner de nouveaux. Nous devons nous faire entendre, par exemple, dans notre opposition au harcèlement ou à l’arbitraire lors de l’attribution d’un CDI. Le collectif CGT a demandé une audience au Recteur de l’académie pour porter nos exigences et notamment notre refus de la modulation du temps de travail des CUI-CAE. Le rectorat envisage de généraliser, pour tous les nouveaux contrats, des semaines travaillées de 26H payées 20H :

NON AU TRAVAIL GRATUIT ! OUI À UN SALAIRE DIGNE !

OUI À LA PÉRÉNITÉ DES PERSONNELS POUR LE BIEN DES ÉLÈVES !

OUI À LA TITULARISATION ! OUI À UN STATUT DE FONCTIONNAIRE !

OUI À UNE VRAIE FORMATION !
Tous ensemble contre à la précarité,
Non à la pauvreté ! Oui à un vrai métier ! Non aux 26 h payées 20 h !

Nous vous invitons à diffuser largement cet objectif de mobilisation pour tous ensemble, AESH, AVS, EVS mais aussi enseignants et parents d’élèves… ​ dire stop à la précarité. Nos collègues exigent des conditions de travail décentes, les enfants handicapés ont besoin de personnels formés et stables pour un accompagnement de qualité. Le travail EVS doit être reconnu à part entière!

appel-rassemblement-aesh-avs-evs-pour-le-10-02-16

Pétition : pétition-avs-evs-aesh-cgt33

Galerie

Mobilisation du ​10 février

​Le collectif de la CGT Educ’Action Aquitaine appelle à la mobilisation de tous les personnels le 10 février pour porter les revendications des milliers de personnels en contrats précaires qui travaillent à l’accompagnement des enfants handicapés dans les établissements scolaires … Lire la suite

Galerie

RÉFORME DES COLLEGES : REFUSONS DE PARTICIPER À SA MISE EN PLACE

Plus que jamais, en cette période troublée, l’école devrait être la priorité de l’État, la part de l’éducation dans le revenu national devrait croître. Or, c’est l’inverse qu’on constate. Le ministère veut mener la réforme des collèges tambour battant, sans … Lire la suite

Galerie

Communiqué CGT Educ’Action Aquitaine

Tristesse, indignation et stupeur dominent devant les terribles attentats perpétrés ce vendredi dans la capitale. Nos premières pensées vont aux victimes et à leurs proches frappés par la violence aveugle d’individus fanatisés. Rien ne peut justifier ces actes qui ont … Lire la suite

Galerie

Audience au Rectorat pour les AESH-AVS-EVS

Cette galerie contient 1 photos.

Dans le cadre d’un appel national, relayé en intersyndicale (CGT Educ’Action, FSU, FO) sur notre académie, le collectif CGT AESH-AVS-EVS a de nouveau fait la preuve de sa capacité à mobiliser mercredi 4 novembre devant le rectorat de Bordeaux. Nous … Lire la suite

Mobilisation pour le mercredi 4 novembre : AESH, AVS, EVS

IMG_7899A l’initiative de la CGT Educ’Action, une intersyndicale nationale appelle à la mobilisation pour porter les revendications des milliers de personnels en contrats précaires qui travaillent à l’accompagnement des enfants handicapés dans les établissements scolaires.  Nous avons invité l’ensemble des organisations syndicales du 33 et d’aquitaine, en réunion, pour s’associer à cet appel.

Il faut faire du 04 novembre un moment fort de mobilisation.
Nous appelons donc à mettre toute notre énergie dans la construction de cette mobilisation pour un rassemblement
 le mercredi 4 novembre 2015 à 14H
devant le rectorat de Bordeaux.

Nous demandons à cette occasion une audience au recteur et le collectif portera également l’ensemble des dossiers individuels que nous suivons. Cette journée d’action, dans la continuité des rassemblements des mois de mai et juin, doit marquer la nécessité pour les autorités de prendre en compte nos revendications.
( l’Appel  à diffuser par tous les moyens)

Nous vous invitons à diffuser largement cet objectif de mobilisation pour  tous ensemble, AESH, AVS, EVS mais aussi enseignants et parents d’élèves, dire stop à la précarité. Nos collègues exigent des conditions de travail décentes, les enfants handicapés ont besoin de personnels formés et stables pour un accompagnement de qualité. Le travail EVS doit être reconnu à part entière!

Tous ensemble mercredi 4 novembre 14H devant le rectorat de Bordeaux !

Un problème de travail​, un problème pour diffuser l’information ou pour venir au rassemblement,​ ​alors n’hésitez pas à nous contacter :​  cgteduc33viescolaire@gmail.com

Le Collectif AVS-EVS-AESH de la CGT éduc’actionAquitaine​

Bulletin Adhésion_AVS-EVS-AESH

Avis aux AVS et EVS ayant plus de 50 ans.

Au mois d’août dernier, une loi a permis un assouplissement des critères de prolongation de 36 mois des CUI pour les plus de 50 ans.
Il ne faut plus justifier d’avoir bénéficié des minima sociaux ou d’un statut de travailleur handicapé. Il faut démontrer que le demandeur avait rencontré des » difficultés particulières » en date de la signature du CUI.
Nous conseillons tous les collègues ayant plus de 50 ans de nous contacter au plus vite s’ils sont intéressés pour engager cette démarche de prolongation de 36 mois.
Nous pourrons ainsi déposer vos demandes lors de l’audience du 4 novembre

Galerie

Mercredi 7 Octobre réunion du collectif AESH-AVS-EVS

Cette galerie contient 1 photos.

  Le Collectif AESH-AVS-EVS de la CGT éduc’action33 a été reçu en audience le mercredi 30 septembre par le Secrétaire général de la DSDEN de la Gironde. (Voir le Compte rendu  audience _30-09-2015 ). Le Collectif AESH-AVS-EVS organise sa prochaine … Lire la suite

Galerie

Compte Rendu de la réunion de rentrée du Collectif EVS/AVS/AESH de la CGT Educ’Action 33

Première bonne nouvelle de la journée, nous sommes nombreux. Des E.V.S./A.V.S/A.E.S.H , des responsables syndicaux CGT. Des collègues s’étaient excusées. Nous avons abordés 3 points : – 1°) Présentation générale et individuelle. – 2°) Débat sur « comment améliorer notre … Lire la suite